Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 962
Visiteurs actuellement sur le site: 31

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Ragnarök Festival 2014

Finntroll, Satyricon, Negator, Skalmold, Trollfest, Agrypnie, ...

25.04.14 / Stadthalle - Lichtenfels

Flyer

Skartnak.com Mieux vaut tard que jamais !

Direction Lichtenfels pour mon festival préféré : le Ragnarök Festival ! Pourquoi ce festival est-il incroyablement génial ? Déjà, le programme me plaît chaque année. Ensuite, les Allemands sont tout simplement ceux qui font les meilleures foules. Et enfin, parce que tout a des prix acceptables, du ticket à la nourriture du fest, c'est génial !

Le Ragnarök Festival, c'est donc comme je le disais à Lichtenfels, un petit village au dessus du Nürnberg. C'est beau, c'est calme, c'est facile d'accès (on peut même y aller en train pour pas cher depuis la frontière Suisse d'ailleurs !). C'est un des premiers festivals de l'année, il se tient toujours en avril, mais sa date à tendance à un peu bouger. Cette fois, c'était le 25 et 26 avril 2014. Les concerts se passent à l'intérieur, on trouve deux scènes l'une à côté de l'autre et en face de nombreux gradins depuis lesquels on voit très bien les shows. Les concerts ont tous lieu avec 10 minutes d'intervalle top chrono, juste le temps d'aller prendre à boire et de retourner dans la foule. Ce festival est organisé, entre autre, par un des chanteurs du groupe FJOERGYN (Ivo) et chaque année il épate un peu plus les quelques 2'500 fans du festival de Black/Folk grâce aux nombreux (très bons) groupes qui y jouent.

Et d'ailleurs cette année, on a eu du lourd.

Bon, Lichtenfels c'est pas loin, mais c'est quand même une trotte depuis Genève. Nous décidons donc de rouler de nuit. Et heureusement que nous avons fait ça... Nous rencontrerons une liste d'obstacles longue comme le bras sur l'autoroute (oui, ils avaient décidés de mettre des biches et des vaches sur l'autoroute, oui, nous sommes donc arrivés en retard).

Vendredi 25 avril, 1er jour du festival !

Grand beau ! Ca change de l'année dernière. Une foule en short et en t-shirt, de beaux coups de soleil pour certains. Nous arrivons en catastrophe avec plusieurs heures de retard, je jette mes affaires en boule dans le Sleeping Hall (particularité du festival dont je parlerais plus bas) et je cours voir Fäulnis dont on m'a tant parlé !

Fäulnis (Allemagne). Une sorte de black metal qui a pas mal évolué avec les années. Actifs depuis 2003, Fäulnis ont des fans pour chaque période que le groupe a traversé, même si le dernier CD fait beaucoup parlé d'eux, et pas forcément en très bon... Malgré ça, une immense foule vient les acclamer. Je n'arrive pas me faire un avis sur le groupe. Certaines chansons étaient phénoménales et d'autres étaient d'un ennui mortel. Le show se termine quand même assez rapidement, ils saluent, la foule les acclame.

Eis (Allemagne). Du black metal ambient. Je ne les écoute jamais sur CD, mais j'avoue que sur scène, c'est beau. C'est même très beau. Une ambiance spéciale tombe sur le festival, de très beaux jeux de lumière. Peu à peu les gens s'amassent devant la scène et ils repartiront conquis. 45 minutes qui passeront en un clin d'oeil.

Pendant que Graveworm jouent, j'en profite pour aller donc mettre en place mes affaires au Sleeping Hall. Ca, c'est le bon plan pour les gens comme moi qui n'aiment pas forcément le camping en festival : une salle de gym transformée en hôtel pour deux nuits. De vraies douches, de vraies toilettes, de l'électricité (hallelujah), de la chaleur pour la nuit et une protection sur nos têtes en cas de pluie. Pour 9 euros, vous avez donc accès au Sleeping Hall (ticket du camping à 4 euros, mais il faut savoir que si vous voulez vous douchez vous devrez payer 5 euros... Autant dormir au Sleeping Hall !).

Je reviens ensuite pour voir le show d'Arkona. Premier concert pour fêter la sortie du nouvel album. Je ne suis vraiment pas fan des voix féminines qui beuglent, mais puisque je suis là, autant aller les voir.

Arkona (Russie). La foule est au taquet, c'est un des shows les plus attendus du festival cette année. Les nombreux fans se sont regroupés devant la scène, impatients. Les lumières s'éteignent. Une intro que je ne connais pas (les ayants vu au moins 15 fois, je connais les différentes intros). Tiens, déjà ça, ça m'intrigue. Une magnifique entrée sur scène, la nouvelle chanson fait son effet. Je ne sais pas pourquoi on accorde toujours très peu de temps à Arkona, peu importe où ils jouent. Ils enchaînent avec un de leur titre les plus connus : Goi, Rode, Goi ! Quelques nouvelles chansons, quelques hits, un public heureux de chanter à tue-tête et de danser en brandissant sa corne d'hydromel, surtout sur la dernière chanson qui réjouit toute la salle : Yarilo. Arkona saluent et quittent la scène sous des tonnes d'applaudissements.

Pendant le concert de Borknagar (qui n'a pas tellement retenu mon attention) je me glisse au premier rang de l'autre scène pour voir les fameux trolls.

Finntroll (Finlande). Plus besoin de les présenter, à peu près tout le monde connaît Finntroll. Entrée sur scène avec Ett Folk Bännat du dernier album ; chaos instantané. Une foule qui danse et qui hurle, des rires, des sourires, let your inner troll come to life. On suit toujours avec le dernier album : Mordminnen. Des rythmes entraînants et une bonne présence scénique (bien meilleure qu'il y a quelques années), il ne m'en faut pas plus pour adorer ce concert. Ils sont heureux de jouer ici ce soir et ça se sent. Et toute cette foule qui fredonne la mélodie ! Nous faisons alors un saut dans le temps et plongeons tête la première dans Jäktens Tid avec la chanson Slaget Vid Blödsalv. HEY HEY HEY ! Foule en délire. Blodsvept. Under Bergets Rot. Les tubes festifs s'enchaînent. Un petit retour du côté plus black de Finntroll avec Svartberg. Les voix qui chantent à l'unisson. Puis När Jättar Marschera, la première chanson du nouvel album qui avait été dévoilée. Les cris de Vreth résonnent dans la salle du Ragnarök, les poings se lèvent, les cheveux volent. On continue dans la lancée avec la magnifique Nattfödd qui nous bercera tous. Il est temps de refaire la fête, sur Skogsdotter et sur la fameuse Häxbrygd que tout le monde connaît (sûrement car ils en ont fait un vidéo clip). La petite heure qu'ils ont à disposition commence bientôt à toucher à sa fin. On enchaînera ensuite avec la dernière chanson du nouvel album pour ce soir : Skövlarens Död. Un morceaux lourd et pesant. Quelques derniers hits pour bien terminer : Jäktens Tid, Trollhammaren et Solsagan. Un concert parfait, qui est passé bien trop vite. Juste un peu déçue de ne pas avoir eu droit à plus de titres de Nifelvind mais sinon, rien à redire. Ils ont compris comment captiver une foule et comment jouer avec elle, merci Finntroll !

Et c'est déjà au tour des Kampfar de commencer leur show pour terminer le premier soir de ce Ragnarök Festival 2014.

Kampfar (Norvège). Kampfar, Kampfar, j'en avais un sacé souvenir du Hellfest 2010. Ils ont fait encore mieux. J'ai cru qu'ils allaient faire exploser Lichtenfels à eux tout seuls. Un concentré d'énergie et de puissance affolant. Ils ont tout détruit sur leur passage, c'était un concert grandiose et tout simplement parfait, je n'ai rien à redire dessus. Comme l'impression que tu viens de te prendre une sacrée baffe.

Le Ragnarök ira ensuite tranquillement se coucher après quelques verres, car demain, c'est la grande journée : beaucoup de groupes à voir. Non stop de 12h à 1h30.

Samedi 26 avril :

Après une bonne nuit de sommeil et une balance dans les stands du festival, je me dirige à l'intérieur de la salle pour voir le premier groupe de la journée : Firtan.

Firtan (Allemagne). Un petit groupe allemand très prometteur qui commence à écumer les festivals. Ils ne joueront malheureusement que 20minutes, mais 20 bonnes minutes. Du black metal avec un bon petit air de Thyrfing.

Waldgeflüster (Allemagne). Mon coup de coeur du Ragnarök. Chaque année, je tombe amoureuse d'un groupe en festival, et cette année c'est eux. Ils ne joueront malheureusement que très peu de temps aussi, juste le temps de nous jouer 3-4 chansons. Tant de violence qui s'échappe de mélodie pourtant si douces. Acclamations et applaudissements par le peu de foule qui s'était décidé à bouger (dur dur le réveil en festival).

Pas du tout conquise par Odroerir (Allemagne) je m'en vais me chercher un bon petit déjeuner dehors et boire un peu. Je retourne ensuite me poser dans les gradins pour apprécier un des groupes que j'attendais le plus : Skalmöld.

Skalmöld (Islande). Après quelques années de premières parties et d'apparitions dans quelques festivals, ils se sont fait un nom. Après plusieurs plaintes des fans auprès des organisateurs du festival, Skalmöld ont été déplacés afin qu'ils puissent jouer plus longtemps que ce qui était prévu à la base. Ce qui veut donc dire que mine de rien : du monde les attend de pied ferme aujourd'hui. Et il y avait de quoi ! Quel concert ! Malheureusement bien trop court (mais bon, 40minutes au lieu de 20, soyons heureux mes amis). Des chansons entrainantes et envoûtantes, des mélodies qui bercent, une voix lead assez dure et des backings plutôt doux. Un côté orchestral qui ajoute un plus à leur musique. Skalmöld sont vraiment à part et méritent le coup d'oeil. Un des meilleurs concerts du festival, sans aucun doute ! Une foule conquise. Bravo et merci !

Je m'ennuie un peu en écoutant Adorned Brood et XIV Dark Centuries (pourtant on m'en a dit tant de bien, mais rien à faire...).

Heureusement je retrouve le sourire en me glissant au premier rang pour revoir un groupe qui m'avait énormément manqué et dont le dernier album est un chef d'oeuvre : Finsterforst (Allemagne). Un doux mélange entre du black et du folk pour les anciens albums et ambiance ou une atmosphère un peu plus lourde et pesante recherchée pour ce dernier album, on a mis les petits airs festifs un peu en retrait. Un mélange de titres de chaque album pour un set trop court, on aurait bien voulu quelques chansons en plus ! Le public du Ragnarök est incroyable et applaudit comme jamais.

Je regarde FJOERGYN et Stormlord de loin, je sais que de toute façon je les reverrai encore mille fois (quelques semaines plus tard au Darktroll Festival par exemple).

Trollfest (Norvège). Une autre sorte de trolls s'empare de la scène pour mon plus grand bonheur, c'est probablement un des groupes que j'aime le plus voir sur scène. 40minutes de folie. C'est le chaos. Plus rien n'a de sens. Une reprise de Toxic de Britney Spears qui sort du cocktail explosifs de tous les plus grands hits. Et puis 2-3 chansons du nouvel album qui est tout simplement génial (avec un coup de coeur pour Ave Maria que j'avais hâte d'entendre pour la première fois sur scène). Trollfest au top !

Agrypnie (Allemagne). Un show spécial pour les 10 ans. On sort le grand jeu ! Comme chaque année, ça doit être une tradition, les intros d'Agrypnie ne marchent pas et ils doivent faire un show en conséquence. Même les petites machines pour faire du feu ne voulaient pas fonctionner, on en retire une au dernier moment car elle refuse de coopérer. Malgré ces petits problèmes, Agrypnie, qui n'a aucunement besoin de tout cela pour être apprécié sur scène nous offre un show incroyable et hors du commun. Des titres (presque) jamais joués, avec mention spéciale pour Brücke Aus Glas. Mon déplacement aura valu la peine, je suis aux anges. Agrypnie ne me décevront donc jamais. Voir un groupe Allemand chez eux, c'est une sacrée expérience.

Au tour d'Imperium Dekadenz (Allemagne) et de Manegarm (Suède) de jouer. Je n'ai jamais réellement accroché à Imperium Dekadenz, je retourne me balader dehors et prendre un peu l'air. Il pleut. Il pleut même beaucoup. De la grêle et du vent décident aussi de s'inviter. Je retourne voir un bout de Manegarm, la fatigue s'empare de moi. Assise dans les gradins j'observe. Changement de scène. Une seule chanson, des bribes de paroles que je me retrouve à chanter les yeux fermés. Et je me lève et descends dans la foule en courant.

Mon Amour pour Satyricon. En quelques secondes je dépasse toute la foule et me faufile au premier rang pour profiter du concert. J'avais beau les avoir vu quelques mois auparavant, je veux les revoir, encore et encore ! Je les trouve impressionnants sur scène, cette atmosphère et ces lumières, ces regards. Une setlist parfaite. Une présence assez étrange, ils sont proches du public tout en étant tellement en retrait. C'était le groupe headliner de la soirée, 1h15 de concert et tout le Ragnarök était là pour les regarder.

Totgelichter (Allemagne) et Negator (Allemagne) clôtureront la soirée et la fin du Ragnarök Festival 2014. Quelques derniers verres et direction le camping pour ceux qui veulent faire la fête jusqu'au petit matin sous la pluie. La salle se vide peu à peu, on fait les derniers achats en vitesse au stand. Bonne nuit Licthenfels.

Le lendemain matin, aux alentours de 9h nous reprendront la route. Tiens c'est étrange, pas de vaches, ni de biches pour nous freiner sur l'autoroute...

Les bons points du festival :

- Ticket très abordable (45 euros pour les deux jours)
- Des stands variés (CDs, bijoux, peaux de bêtes, merch de base, ...)
- Nourriture BONNE et PAS CHERE
- Boissons presque données (~4 euros le cocktail, pardon ?)
- Gradins pour voir les scènes même quand on est fatigué
- Scènes en intérieur (donc la météo, on s'en fiche !)
- Sleeping hall
- Douches et toilettes propres (même dans l'enceinte du festival)
- Petit festival
- Foule toujours au taquet

Mauvais points :

Franchement je n'en trouve pas. Je ne vois pas ce que l'on peut reprocher à ce festival, à part peut-être qu'il y a ''trop'' de groupes allemands et donc pas assez de groupes étrangers, mais à part ça...

Live Report : Julythetavernwench

Ajouté le : 17.06.14

Live Report cliqué : 3520 fois

Ragnarök Festival 2014

Chroniques similaires :

Satyricon

Satyricon

"The Age Of Nero"


Date de sortie : 2008

Note: 4/5



Live Reports des mêmes artistes :

Wolfszeit Festival

Wolfszeit Festival

Eluveitie, Varg, Agrypnie, Welicoruss, Fjoergyn, Tsjuder, Debauchery, Minas Morgul

Date : 29.08.15

Lieu : Open Air - Crispendorf

Sylak Open Air 2015

Sylak Open Air 2015

Dark Tranquillity, Kataklysm, Death Angel, Krisiun, Epica, ...

Date : 09.08.15

Lieu : Open Air - Saint Maurice De Gourdans

Graspop Festival 2015

Graspop Festival 2015

SepticFlesh, Der Weg Einer Freiheit, Hollywood Undead, Marilyn Manson, ...

Date : 19.06.15

Lieu : Festival - Dessel

Satyricon

Satyricon

Vredehammer, Oslo Faenskap

Date : 16.04.15

Lieu : Z7 - Pratteln

Ragnarök Festival 2015

Ragnarök Festival 2015

Behemoth, Nargaroth, Harakiri For The Sky, Der Weg Einer Freiheit, Negura Bunget, Thulcandra, Bifröst, ...

Date : 10.04.15

Lieu : Stadthalle - Lichtenfels

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Scott Sellers

Scott Sellers

Being Strange

Kroniks
Krang

Krang

"Singalong"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Darkrise

Darkrise

"Circles Of Failure"


Date de sortie : 2019

Note : 4/5

Run Up, The

Run Up, The

"Good Friends, Bad Luck"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

PFK, The

PFK, The

"Yeah"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

Circles

Circles

"Demo 2017"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Woodwolf

Woodwolf

"Golden Road"


Date de sortie : 2018

Note : 3.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
Among Vultures

Among Vultures

avec Edmond


ajouté le : 27.03.19

Abraham

Abraham

avec Groupe


ajouté le : 08.05.18

Spanish Love Songs

Spanish Love Songs

avec Dylan


ajouté le : 02.04.18

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

Alesana

Total des commentaires : 9

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com