Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 180
Visiteurs actuellement sur le site: 31

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Persistence Tour 2017

Suicidal Tendencies, Agnostic Front, Walls Of Jericho, Municipal Waste, Down To Nothing, Burn, Mizery

27.01.17 / Les Docks - Lausanne

Flyer

Skartnak.com Pas moins de sept groupes pour cette énormissime Persistence Tour, qui a lieu annuellement depuis 2005 si je ne me trompe pas. Donc treizième édition de cette tournée qui réunit tout ce qui est hardcore, punk, metal, et tous les mélanges et crossovers y compris. Concert annoncé complet depuis quelques semaines, cela garantit une salle remplie jusqu'au bord et une ambiance hors pair, espérons-le!

Arrivée aux alentours de 18h déjà pour voir le premier groupe, Mizery. Ce jeune groupe californien se veut hardcore, punk et metal à la fois. Les intentions sont bonnes, mais le résultat est une sorte de groove metal pour la plupart mid-tempo comme un Downset période "Anger", mais contrairement à ces derniers, la formule de Mizery ne me parle pas du tout. En plus, jouer devant une salle quasiment vide (la plupart des gens présents se trouvent dans la mezzanine pour boire un premier verre ou pour se ruer sur l'immense quantité de merch), c'est un peu la miZère (pardon...).

Burn a l'avantage de l'expérience, ayant apprivoisé la scène déjà au début des années 90. On sent déjà plus la fibre hardcore de New York même si le premier groupe qui me vient en tête est Poison Idea. Il y a de quoi balancer quelques two-step lancinants en guise d'échauffement, mais la soirée peine à démarrer. On commence à s'inquiéter.

Heureusement, Down To Nothing, le premier groupe que je voulais vraiment voir après des années d'attente et d'impatience vient de monter sur scène et annonce la couleur avec des riffs pur hardcore en mode Usain Bolt, et là le spectacle peut vraiment commencer. Ce tempo vif, agrémenté de bons breaks mid-tempo suivi d'accélérations encore plus rapides qu'au début, c'est tout ce qu'il me faut et ça me rappelle pourquoi j'aime le hardcore pur comme Terror, Strife, Wisdom In Chains et consorts. Une authentique pile électrique Duracell mélangé à un shot de Red Bull (navré pour les métaphores placement de produits), c'est pile poil ce qu'on attend d'un groupe comme Down To Nothing. La voix aussi monte d'un cran d'aggressivité, allant en crescendo depuis le premier groupe de la soirée.

Municipal Waste, ou le groupe qui a réussi il y a 15 ans à surfer sur la vague du vieux thrash refait à une sauce un peu fade, mais qui a le mérite d'avoir fait ça pas trop mal encore et qui me faisait encore vibrer jusqu'à 9-10 ans en arrière. Maintenant, aujourd'hui, je les trouve anecdotiques, je suis blasé et j'arrive pas du tout à me mettre dedans, d'autant plus que la salle est officiellement pleine à craquer et que la soif se fait ressentir. C'est parti pour un petit tour à la mezzanine regarder le merch sur fond sonore d'un vieux "Sadistic Magician".

En parlant de voix hardcore bien burnées, impossible de ne pas évoquer celle de Candace, chanteuse de Walls Of Jericho. Je déteste les groupes qu'on labellise en fonction de la présence d'une femme au chant, chos récurrente dans le metal par exemple. Mais ici, quand on a un cas d'école d'une femme qui fait ça mieux que tous les hommes (l'autre voix qui me vient en tête, dans un autre registre, est Onielar de Darkened Nocturn Slaughtercult, mais je m'égare), il convient d'en parler plus longuement, et Candace est simplement incroyable. Elle l'était déjà la première fois que j'ai vu Walls Of Jericho au Wacken en 2009, mais là, je deviens encore plus admiratif. Et effrayé. Quand elle scande ses messages, ses manifestes, on ne peut que baisser la tête et hocher ou alors répéter la même chose de manière aussi fanatique que possible. Et c'est ce que fait le public, qui a vraiment subi un déclic à ce moment puisque le moshpit ressemble enfin à quelque chose de valable pour une soirée hardcore sold-out. Pas retenu la setlist, mais reconnu quelques morceaux d'avant 2009 qui remuent des vieilles plaies et courbatures.

Premi√®re l√©gende √† monter sur sc√®ne, Agnostic Front existe depuis 1980 d√©j√† et, √† l'exception d'une petite p√©riode au milieu des ann√©es 90, n'a jamais cess√© de nous fournir de albums et concerts de qualit√©. La s√©lection de leur carri√®re trentenaire pour ce soir est constitu√© de vieux classiques comme "The Eliminator", "Crucified" ou encore "Victim In Pain", des titres qui ont influenc√© des tas de formations dans tous les genres que l'on a vu passer ce soir et il serait d√©fendable de dire que la Persistence Tour n'existerait m√™me pas sans Agnostic Front. A c√īt√© des vieilleries, des hymnes plus r√©cents comme "Gotta Go", "For My Family", "Peace" et on se croit tout de suite devant un match du ES Malley tellement ca hooliganise au niveau du chant dans le public, et au niveau des ratonnades dans le moshpit qui ressemblent un peu moins √† la cour de r√©cr√© qu'on observait auparavant. Roger Miret et Vinnie Stigma, les seuls membres d'origine sont toujours autant en forme et on les voit mal arr√™ter dans les ann√©es qui suivent vu le rythme qu'il maintiennent. A moins qu'ils ne chopent une 2016...

Suicidal Tendencies n'a plus qu'un seul membre fondateur, il s'agit bel et bien de l'√©ternel orateur Mike Muir, pr√©sent depuis 1980. L'autre membre encore dans le groupe depuis un certain temps est Dean Pleasants, qui a remplac√© Rocky George en 1996. Les trois restants sont des nouveau venus, mais le batteur se trouve √™tre un petit gars qui a jou√© dans un orchestre pas trop mauvais, vous savez.... Slayer! H√© oui en effet, √ßa fait une ann√©e que Dave Lombardo a rejoint le groupe, et c'est un des tournants musicaux majeurs que l'on entend dans cette formation, probablement le switch le plus audible dans le son du groupe depuis Rocky George et ses solos tr√®s "shred" et "metal". Dave Lombardo doit bien faire partie des meilleurs batteurs du monde tous genres confondus, et je mets au d√©fi toute personnne qui trouve un batteur ayant la m√™me r√©gularit√© de force de frappe sur la caisse claire pendant un concert entier et avec une telle intensit√©. M√™me chose au niveau de son jeu des pieds, et ce venant de quelqu'un qui vient de passser le cap respectable de 50 ans! Enfin bref, je me devais de mentionner ce changement de line-up puisqu'il est √† mes yeux significatif dans le rendu final sur la sc√®ne. Quelle p√™che! Et l'id√©e de commencer avec un des plus grands tubes de ST qui est pour le surplus une de leurs pi√®ces maitresses, "You Can't Bring Me Down", cela rel√®ve du g√©nie. Comme √ßa, c'est liquid√© et tout le monde est instantan√©ment content et dans le meilleur mood pour la suite. La suite √©tant un d√©fil√© de tubes, mais pas que: "Two Sided Politics", l'√©ternel "Institutionalized", "Trip At The Brain", "Possessed To Skate" (o√Ļ Mike Muir invite tous les skaters √† monter sur sc√®ne), "I Saw Your Mommy" (le gros moshpit est d√©sormais d√©clar√© sur sc√®ne), et une fois que tout le monde redescend dans la salle, il reste encore "Cyco Vision" et le morceau f√©d√©rateur "Pledge Your Allegiance" pour terminer cette longue soir√©e. J'ai oubli√© plein de titres, mais c'est pas grave, l'ambiance √©tait folle, il aura fallu attendre un bon moment mais c'est l√† qu'on observe la qualit√© sc√©nique de Suicidal. Il y a peu de groupes au monde qui ont cette comp√©tence de faire bouger un public timide √† tel point qu'on voit slammer hommes, femmes, vieux, jeunes, √©l√®ves et profs et tout l'entre-deux, une socio-d√©mographie plut√īt compl√®te en somme. Et il n'y a qu'un seul Mike Muir, le po√®te qui sprinte de gauche √† droite, qui se pr√©pare avant chaque morceau par un monologue qui donne de la graine √† Martin Luther King, et qui enchante tout le monde par ses pas de danse uniques sur cette triste terre. Je crois bien que j'ai termin√© ma derni√®re chronique live de Suicidal Tendencies √† Soleure il y a 3 ans par cette m√™me phrase, vous v√©rifierez le cas √©ch√©ant: Pledge your allegiance to the S.T. Army! BOOM SHAKALAKA

Photos du concert par Katharact's Pix

Live Report : Sanders

Ajouté le : 06.02.17

Live Report cliqué : 780 fois

Persistence Tour 2017Persistence Tour 2017Persistence Tour 2017Persistence Tour 2017

Chroniques similaires :

Agnostic Front

Agnostic Front

"Warriors"


Date de sortie : 2007

Note: 3.5/5

Down To Nothing

Down To Nothing

"The Most"


Date de sortie : 2007

Note: 5/5

Municipal Waste

Municipal Waste

"Massive Agressive"


Date de sortie : 2009

Note: 5/5

Suicidal Tendencies

Suicidal Tendencies

"No Mercy Fool!/the Suicidal Family"


Date de sortie : 2010

Note: 4/5

Walls Of Jericho

Walls Of Jericho

"With Devils Amongst Us All"


Date de sortie : 2006

Note: 3/5

Walls Of Jericho

Walls Of Jericho

"The Bound Feed The Gagged"


Date de sortie : 1999

Note: 3/5



Live Reports des mêmes artistes :

Persistence Tour 2014

Persistence Tour 2014

Suicidal Tendencies, Terror, Strife, Evergreen Terrace, Ramallah, Nasty

Date : 22.01.14

Lieu : Kofmehl - Soleure

Hell on Earth Tour 2007

Hell on Earth Tour 2007

Walls of Jericho, Born From Pain, All Shall Perish, Fear My Toughts, From A Second Story Window

Date : 28.09.07

Lieu : Kofmehl - Soleure

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com