Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 614
Visiteurs actuellement sur le site: 39

Skartnak Version

Bleu : Orange :

Commentaires Skartnak

Escape The Time 2015

Posté par: vador

Le : 31.08.2015 à 11:51

-Bravo!

Abstract Reason - Splendid Genesis

Posté par: Boubi

Le : 23.01.2015 à 16:26

-Excellent album, qualité de son rien à redire. J'ai pris du plaisir à l'écouter d...

Best Of 2014

Posté par: Nicolas Mi

Le : 06.01.2015 à 23:32

- *que

Best Of 2014

Posté par: Nicolas MI

Le : 06.01.2015 à 23:31

-J'aime beaucoup ce vous aimez, surtout Ludo et Pete.

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Posté par: Ricklette

Le : 31.03.2014 à 23:10

-NON TETCHEU!! Cet album est incroyaaaaable!! J'adore vraiment le petit côté "post"!...

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Posté par: Nemozor

Le : 31.03.2014 à 16:16

-Yes trop beau! Vivement vendredi!

Blown - Through Demon’s Eyes : Life & Death of an Anti-Hero

Posté par: Nick

Le : 04.11.2013 à 12:40

-joli concept les gars!

Voice of Ruin

Posté par: Voice Of Ruin

Le : 15.10.2012 à 08:54

-NEW SONG "Big Dick" http://youtu.be/b55L27tkbtQ

Promethee

Posté par: Anto

Le : 14.10.2012 à 20:54

-Excellent tout sa , vraiment presse d'entendre le reste les mecs !! Rock On !!

Promethee

Posté par: BUD

Le : 12.10.2012 à 11:07

-Trop beau ce skeud!!!!! bien joué les gars!!! Sinon il manque la date de promethe...

Promethee

Posté par: Ricklette

Le : 11.10.2012 à 19:28

-Bunty et Cap, arrêtez de frimer!! hahaha sinon quelle guerre quoi! impressionnant, l...

Promethee

Posté par: Phil de Bardo

Le : 11.10.2012 à 17:55

-Génial, quelle maturité musicale c'est des bêtes, cela méritait les 2 ans d'atten...

Total : 138 commentaires

RSS Dossiers

Pirater les pirates est autorisé

Retour sur la décision du 4 juin du Tribunal Administratif Fédéral d'autoriser la société Logistep d'opérer en Suisse







Skartnak.com L’information du 4 juin est peut-être passée inaperçue dans le flux important de ces derniers jours. L’Airbus qui se crash au large du Brésil, les bruits de bottes en Corée du Nord, les élections Européennes sans oublier la crise encore et toujours présente. Toutes ces nouvelles ont masqué la décision du Tribunal Administratif Fédéral (TAF) qui a autorisé la société Logistep à espionner les internautes. Cette société traque les adresses IP ainsi que toutes les données servant au téléchargement et au partage des données. Une fois assez de preuves stockées sur une personne Logistep contacte les détenteurs des droits afin que ces derniers puissent attaquer en justice la personne ayant partagé des fichiers musicaux ou vidéos avec des tiers au travers de la toile.

Dans l’absolu il est normal que les majors - ils faut les nommer clairement et appeler un chat un chat - se protègent contre les “pirates” afin de préserver un tant soit peu leurs intérêts d’autant plus en ces temps de crise. La société Logistep a proposé ce type de services exploitant le vide juridique suisse, court-circuitant par la même occasion Berne et la lenteur avec laquelle l’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (IPI) tente de légiférer sur ce problème. Le fait est que si le directeur de cet institut avait porté l’affaire devant le TAF c’est pour une bonne raison; les méthodes de Logistep vont à l’encontre du droit sur la propriété privée ainsi que sur la protection de la sphère privée. En effet, pourquoi laisserait-on une entreprise privée qui ne possède pas de mandat de la confédération intervenir dans nos ordinateurs privés pour y farfouiller? Le recours de l’IPI était tout à fait justifié.

Skartnak.com



Pourtant le TAF a donné raison à Logistep et aux majors. Les arguments évoqués sont plutôt évasifs: Bien que la collecte des adresses IP violent la sphère privée, cette violation n’est pas grave et justifiée par des intérêts prépondérants que sont les intérêts publics et privés. Entre les lignes nous pouvons lire que les intérêts des majors sont plus importants que ceux du peuple suisse. Mais bien plus scandaleux est l’utilisation du terme “intérêts publics” dans l’argumentaire.

En Suisse nous payons un cd 30.-, un dvd 35.-, un jeu vidéo 110.-, une place de cinéma 18.- ou encore un morceau sur itunes 1.50.-. Ne serait-ce pas dans ”l’intérêt public” de revoir ces prix à la baisse également? Ne serait-ce pas un frein au partage illégal bien plus conséquent que de brandir le fusil et de tirer dans le tas? La réponse est clairement oui. Mais faire comprendre ça à des bureaucrates est bien trop compliqué.

En 2004 la FRC (Fédération Romande des Consommateurs) avait été déboutée devant ce même TAF après avoir amené le dossier des prix de la culture devant les juristes de l’administration fédérale. La décision avait été plutôt cinglante. Le marché du disque se portait mal, celui du film également il était donc légitime que les prix augmentent régulièrement en rapport avec les coûts de productions qui eux également s’élevaient continuellement. Par ce rappel on comprend bien que la logique de l'administration fédérale n’est de loin pas dirigée en faveur des consommateurs.

Skartnak.com



Finalement il est important de rappeler que le contrôle de Logistep se fera au travers des IP, adresse propre à chaque ordinateur lorsqu’il se connecte à Internet. Cela signifie que les Proxy seront épargnés et les gros poissons ne pourront être débusqués. Pire encore, la personne qui “squatte” la connexion wifi de sa voisine n’aura aucun problème, par contre la voisine en question pourra être poursuivie en justice alors qu’elle n’aura sûrement rien téléchargé de sa vie ne sachant même pas ce que “P2P” veut dire.

Il reste tout de même un espoir pour voir cette société typée “Big Brother” quitter notre pays. Le jugement peut encore être contesté devant le Tribunal Fédéral (TF) qui devrait en toute logique ne pas suivre la décision du TAF vu l’illégalité avec laquelle Logistep opère.

Pour vraiment comprendre ce sujet de manière complète je vous conseille le livre de Me Sébastien Fanti Alc@tr@z Numérique qui présente très bien ce qui est en train de nous arriver.

Sources:
www.swissinfo.ch
www.bundesverwaltungsgericht.ch
www.admin.ch

Dossier : Stinky

Ajouté le : 05.06.09

Dossier cliqué : 4808 fois

Liste des commentaires :

J.C

Concernant l'exemple de Stinky et ce musicien qui affirme:

J’ai beau avoir vendu 12, 13, 14 ou même 15 millions de disques je dois travailler.

J'ai quand même énormément de mal à le croire.

Quand au traditionel: "Le disque va mal, les ventes de CD sont en chutent libre" je pense que cela est à relativisé. Si les ventes chutent ce n'est pas que la faute des pirates.
La vente en ligne concurence directement le support CD. sans oublier que si le CD à cartonner à ses débuts c'est surtout parce que tout le monde à remplacer sa discothèque de vinyls ou cassettes par ce nouveau support. Une fois le passage au numérique effectué, il est normal que les ventes stagnent. On a le même constat avec les DVDs.

Bref il est quasiment impossible de chiffrer les effets du piratage malgré ce que l'on nous raconte ici ou là.
Une chose est sûr c'est que les majors ne se gênent pas pour surfer sur cette vague, les pirates ont bon dos...

Posté le : 03.06.2010 à 18:04

Der Skeptiker

A ne jamais oublier avant de monter dans les tours : le monde de la musique est une industrie, donc basé sur le profit. Et les fans de musique restent des consommateurs (achat d’un produit, déplacement contre un ticket acheté à un lieu de concert, port de t-shirt, etc). Tous les mouvements musicaux et les groupes sont pareils : même le petit groupe punk-crust du quartier qui décide de quitter sa cave, faire trois concerts et enregistrer un EP va entrer dans une logique commerciale pour que ses dépenses soient au moins couvertes par ses "revenus" et que sa musique touchent au moins quelques "fans". Cette logique imparable concerne également tous les milieux artistiques : musique, cinéma, lecture, art, peinture, etc…

Sinon, la répartition du prix d'un CD n'est pas une science exacte. Elle dépend de tous les contrats négociés entre les différentes parties (si c’est un label qui produit plusieurs artistes) et de différents coûts (création, droits d’auteurs, enregistrement, production, édition, marketing, distribution, grossiste, détaillant, revendeur, utilisateur).

Prenons l’exemple d’un CD qui coûte CHF 30.--, en excluant la TVA du prix. On peut décortiquer les coûts suivants : 7% (CHF 2.10) pour le créateur de la musique, 19% (CHF 5.70) pour l’interprète de la musique (qui est souvent aussi le créateur), 22% (CHF 6.60) pour la distribution (ici grossiste et magasin de disque) et le solde de 52% (CHF 15.60) pour le label, donc la maison de disques. Ces chiffres sont réels !

Dans le revenu de CHF 15.60 pour la maison de disque, on couvre les frais d’enregistrement (CHF 1.00), de fabrication du disque (CHF 3.20), des frais généraux (CHF 3.90), de la promotion marketing (CHF 4.80) et aussi de la marge d’exploitation (CHF 2.70).

Bilan : les frais d’enregistrement sont relativement bas, les coûts de fabrication sont difficilement compressibles, donc ces positions semblent honnêtes. Les frais généraux de la maison de disque couvrent les salaires, les loyers, les charges diverses et le coût semble plus ou en moins en adéquation maximale avec le prix de vente de CHF 30.--. La marge d’exploitation pourrait très certainement être revue à la baisse, mais la plus grosse position qui pèse très lourd est donc la promotion marketing, qui représente à elle seule 31% du revenu du label !

Voilà, si on part sur cette base pour revenir sur le net, on remarquera que certaines positions disparaissent (distribution, fabrication du disque) d’autres peuvent baisser de façon massive (promotion marketing, frais généraux). On voit donc d’un point de vue purement commercial qu’à long terme le CD aura du mal face à internet, c’est une logique de distribution industrielle d’un bien qu’on produit contre un produit qu’on expose.

Après, la grande question est de savoir ce que veulent les consommateurs ? Zapper sur des groupes à la mode sans profondeur et grand intérêt ? Ecouter et consommer de la musique comme on le fait avec les journaux gratuits ? Quel rapport de consommation face à l’amusement (musique, cinéma, lecture, etc) ? Voilà, quelques bases de réflexion…

Posté le : 07.07.2009 à 12:44

stinky

Le truc avec ce type de contrat c'est que la théorie du "Je vais aux concerts pour soutenir les artistes et je télécharge ma musique pour ne pas soutenir les maisons de disque" ne tient plus du tout. Enfin je trouve qu'il y a une incohérence monstrueuse là-dedans. Je sais pas si c'est ce que tu voulais sous-entendre mais voilà c'est dit.

Je vais juste renvoyer les gens sur la dernière partie de l'interview de Staind publiée sur le site où Aaron Lewis parle de ce qu'il gagne:

"Tu n’es peut-être pas depuis assez longtemps dans le business, mais nous depuis le temps on voit que des artistes n’arrivent pas à joindre les deux bouts alors que d’autres, moins talentueux sont devenus salement riche (disgustingly rich dans le texte) et ce n’est pas nous. Je dois travailler, je peux pas m’arrêter demain et vivre tranquillement jusqu’à la fin de mes jours. J’ai beau avoir vendu 12, 13, 14 ou même 15 millions de disques je dois travailler. C’est entièrement corrompu. En fait nous, artistes, sommes en quelque sorte des servants consentants, et ce qui est dégueulasse à mon avis c’est que ceux qui gagnent le plus dans le milieu de la musique ne sont pas ceux dont la vie dépend de sortir un disque ou pas."

C'est sûr que le disque va mal, que les maisons de disque tournent moins bien à cause des deux facteurs que sont la crise et le téléchargement illégal. Je ne veux pas pousser les gens à télécharger illégalement dans cet article. Ce que je veux démontrer c'est simplement que les Big Boss des maisons de disque (que ça soit de l'indé comme Victory ou des majors comme Warner) tirent à toutes les cordes pour se remplir les pognes tout en paupérisant les artistes et en rendant inaccessibles la culture.

En faisant signer des contrats de cette sorte l'artiste pourra plus bouger dans le monde, faire plus de concerts, etc. Mais touchera moins de ronds en dehors de son contrat, deviendra un salarié comme un autre et aura des comptes à rendre (enfin plus que maintenant).

De l'autre côté ces mêmes entités emplies de $$$ vont zyeuter dans nos petits ordinateurs pour voir si on partage illégalement de la musique. On réduit les fonds destinés aux artistes d'un côté en faisant signer des contrats rapportant plus aux labels et de l'autre on fait payer en janvier 2mio$ une mère de famille qui a téléchargé 24 chansons en 2007 et avait déjà payé 220'000 $ de dommages et intérêts aux 6 majors en 2008...

Bref toutes ces portes ouvertes enfoncées pour dire que de croire encore à la fée clochette dans notre milieu est bien désuet. Mais c'était un coup de gueule en commentaire d'un autre...

Posté le : 27.06.2009 à 01:10

matti

un contrat 360°, c'est un contrat qui ne concerne pas seulement le disque, mais l'ensemble des activités lucratives qui peuvent toucher un artiste (donc principalement merchandising et tournées en + des disques). En faisant signer un contrat de ce type à l'artiste, le label s'assure des rentrées d'argent autres que celles du disque, avec des pourcentages sur les gains de tournées etc.
C'était rare du temps où le disque se vendait très bien, ça devient logiquement très fréquent aujourd'hui...

Posté le : 18.06.2009 à 13:24

sickness

C'est vrai que j'ai déjà entendu plusieurs personnes dirent qu'elles préfèrent télécharger l'album et plutôt aller voir le groupe en live avec les sous économisés.

ps. t'entend quoi par "contrat 360°" ?

Posté le : 18.06.2009 à 10:45

matti

cool, on devrait déplacer cette discussion sur le forum, ça manque de smileys ici :-)

Concernant le : "En Suisse nous payons un cd 30.-, un dvd 35.-, un jeu vidéo 110.-, une place de cinéma 18.- ", y a que moi qui trouve que les prix des disques ont ENORMEMENT baissés depuis le téléchargement de masse ? Partout. En grande surface, sur les stands des merchs, sur les magasins en lignes. Sans parler du marché de l'occasion où les disques à 2 euros pleuvent. Faut vraiment pas chercher très loin pour payer n'importe quel disque beaucoup moins de 30 balles.

Autres choses : Film et musique sont deux secteurs qui réagissent quand même différemment en regard du téléchargement :
- si tu download un film gratuitement, tu DIMINUES ta propension à aller le voir au ciné (parce que l'expérience est quand même relativement similaire)
- si tu downoad un album d'un groupe gratuitement, tu AUGMENTES ta propension à aller le voir au concert.
d'où l'effet évident pour la musique,
1) baisse des ventes de CD
2) les labels proposent des contrats 360° aux groupes
3) les cachets des concerts explosent
4) les prix des concerts augmentent

en gros le chiffre d'affaire de l'industrie du disque se déplace peu à peu vers l'industrie du spectacle. Sans forcément changer de poches :-) !

Posté le : 17.06.2009 à 16:33

Ar-Findel

Donc ouais il doit plus s'agir d'un "pirate" américain qui trouve tellement dément les dispositions appliquées qu'il à fait cette fausse image de propagande pour montrer a quel point "ça peut être débile" à l'image de cette image de propagande.

Posté le : 16.06.2009 à 17:40

stinky

L'image et la police font trop 50's pour que ça soit un truc actuel. Par contre je me demande si ce n'est pas une image de propagande des 50's "photoshopée" devenant ainsi un fake.

Franchement je sais plus où je l'ai chopée c'était vraiment aléatoirement sur le web en faisant une recherche pour l'article. Donc j'aurais de la peine à retrouver l'endroit d'où elle provient à la base.

Posté le : 16.06.2009 à 15:59

Ar-Findel

J'approuve.

Maintenant, j'ai une petite question concernant le dessin de propagande.

Dans un premier temps j'ai bien rigolé en la voyant, ce qui pour un FAKE était plutôt pas trop mal trouvé.

Mais en y réfléchissant bien au States il y a tellement de familles tellement puritaines et conservatrices que je suis venu à me demander si au fond, cette image n'est pas vraiment une "véritable" image de campagne?

Même si je suis quasiment sur que ce soit un joli fake humoristique, ça me trottait quand même dans la tête

Posté le : 15.06.2009 à 18:27

Stinky

Ce que tu relèves comme phrase de ma part ne concernait pas que la musique. Parce que oui ici on parle musique, on vit musique et on respire musique. Et je suis en partie d'accord avec toi concernant les cds à 10.- (j'y reviens). Ce que je disais par rapport aux baisses concernait avant tout le cinéma. Quand j'étais au début de mes études la place de ciné le lundi avec ma carte d'étudiant me revenait 12.- aujourd'hui sans carte elle me revient 18.- je peux te dire que je vais moins souvent au cinéma et pourtant j'aime ça. Donc dans ce cas oui le prix est un frein.

Mais concernant la musique il y a les vaches à lait. En premier les enfants (qui sont pas en âge de télécharger et dont les parents payent) et surtout nous, les amoureux de la musique qui ont besoin de leur cd, de leur vinyle, du booklet, de la matière en définitive. Mois j'achèterai toujours. Bon à l'heure actuelle je peux plus acheter ce que je télécharge c'est vrai. A l'époque il y avait le shop 83 qui proposait des cds à bons prix, il y avait la distro Leech aux concerts en Suisse Allemande. Des bons moyens pour choper des cd de groupes connus à bon prix. Maintenant voilà c'est 30.- tu payes, terminer. Ben j'achète moins, je peux pas faire autrement, je veux pas me ruiner et le streaming ça me gave assez vite.

Je reste persuadé que baisser le prix du disque ramènerait beaucoup d'amateurs de musique vers le cd et loin du téléchargement automatique. Résoudre totalement le problème non mais trouver une voie pour reprendre le bon chemin oui clairement.

Posté le : 15.06.2009 à 02:14

Page : 1 2

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Live Report
Summer Rituals 2017

Summer Rituals 2017


20.06.17

Caves Du Manoir - Martigny

Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Les demoiselles qu'on aime dans les groupes qu'on aime

Total des commentaires : 20

Life As War

Total des commentaires : 20

Promethee

Total des commentaires : 18

Archers And Arrows

Total des commentaires : 17

Pirater les pirates est autorisé

Total des commentaires : 15

Promethee

Total des commentaires : 13

Voice of Ruin

Total des commentaires : 11

Life As War

Total des commentaires : 10

Attack Vertical

Total des commentaires : 5

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Total des commentaires : 2

Best Of 2014

Total des commentaires : 2

Long'i'Rock

Total des commentaires : 1

Blown - Through Demon’s Eyes : Life & Death of an Anti-Hero

Total des commentaires : 1

Abstract Reason - Splendid Genesis

Total des commentaires : 1

Escape The Time 2015

Total des commentaires : 1

Total : 138 commentaires



Banner on Skartnak.com