Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 732
Visiteurs actuellement sur le site: 24

Skartnak Version

Bleu : Orange :

Commentaires Skartnak

Escape The Time 2015

Posté par: vador

Le : 31.08.2015 à 11:51

-Bravo!

Abstract Reason - Splendid Genesis

Posté par: Boubi

Le : 23.01.2015 à 16:26

-Excellent album, qualité de son rien à redire. J'ai pris du plaisir à l'écouter d...

Best Of 2014

Posté par: Nicolas Mi

Le : 06.01.2015 à 23:32

- *que

Best Of 2014

Posté par: Nicolas MI

Le : 06.01.2015 à 23:31

-J'aime beaucoup ce vous aimez, surtout Ludo et Pete.

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Posté par: Ricklette

Le : 31.03.2014 à 23:10

-NON TETCHEU!! Cet album est incroyaaaaable!! J'adore vraiment le petit côté "post"!...

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Posté par: Nemozor

Le : 31.03.2014 à 16:16

-Yes trop beau! Vivement vendredi!

Blown - Through Demon’s Eyes : Life & Death of an Anti-Hero

Posté par: Nick

Le : 04.11.2013 à 12:40

-joli concept les gars!

Voice of Ruin

Posté par: Voice Of Ruin

Le : 15.10.2012 à 08:54

-NEW SONG "Big Dick" http://youtu.be/b55L27tkbtQ

Promethee

Posté par: Anto

Le : 14.10.2012 à 20:54

-Excellent tout sa , vraiment presse d'entendre le reste les mecs !! Rock On !!

Promethee

Posté par: BUD

Le : 12.10.2012 à 11:07

-Trop beau ce skeud!!!!! bien joué les gars!!! Sinon il manque la date de promethe...

Promethee

Posté par: Ricklette

Le : 11.10.2012 à 19:28

-Bunty et Cap, arrêtez de frimer!! hahaha sinon quelle guerre quoi! impressionnant, l...

Promethee

Posté par: Phil de Bardo

Le : 11.10.2012 à 17:55

-Génial, quelle maturité musicale c'est des bêtes, cela méritait les 2 ans d'atten...

Total : 138 commentaires

RSS Dossiers

La disparition des labels alternatifs

Coup de gueule face à l'industrie du disque en général et ce qui tourne autour







Skartnak.com Il y avait une époque que la plupart de nos lecteurs connaissaient. Une époque où les labels étaient divisés en deux parties: indépendants et majors. Loin ici l’idée de relancer un énième débat entre ce qui est “commercial” ou “mainstream” de ce qui fait la fierté de la musique alternative, c’est-à-dire son côté alternatif justement. Non ceci est un constat, un gros coup de gueule. Que s’est-il passé en dix ans pour qu’aujourd’hui on voit disparaître petit à petit les labels alternatifs, ainsi que le fait que les labels survivants sortent de moins en moins de groupes et que les majors signent de moins en moins de groupes venant des déclinaisons du punk, du rock et du metal? Les labels de notre jeunesse à tous sont encore présents c’est vrai, certains voient encore le jour, pourtant la diminution de rendement est plus que perceptible. La baisse de production est estimée de 20% à 45% ces trois dernières années suivant les études.

Du Punkrock au Metal on trouvait une multitude de labels qui sortaient régulièrement des nouvelles productions (que ça soit EP ou LP en format CD ou vinyle). Mais c’était de vrais produits, avec tout ce qui va autour: un design, des pochettes soignées, un mécanisme de production soigné avec des concerts événements ou simplement une date de sortie qui était planifiée et attendue par des milliers de fans. Ces fans justement cochaient la sortie du nouveau cd en rouge dans leur agenda et achetait le EP qui sortait quelque mois avant le produit totalement fini. Ici en Suisse nous ne pouvions nous faire une idée de la qualité du cd qu’en allant chez le revendeur pour écouter directement au magasin, ou alors en parlant avec des amis qui avaient déjà mis la main sur le nouvel objet tant attendu.

Aujourd’hui tout cela a disparu. Les petits magasins de musique disparaissent tout comme les labels et l’échange entre amis ne se fait presque quasiment que par un seul biais: Internet. Les premiers logiciels de Peer2Peer n’ont que très peu atteints la musique alternative. On trouvait peut-être des groupes comme Sum 41 ou Blink 182 sur Napster et Kazaa au début mais le reste n’était que très peu partagé. Plus que ça l’industrie musicale indépendante a utilisé ces outils pour se faire connaître à plus large échelle. En effet, “un Sum 41 de téléchargé c’était un Hot Water Music de vendu” avait dit Brett Gurewitz (directeur de Epitaph Records) lors du scandale amené par Metalica lors de leur procès contre Napster.

Skartnak.com


Il y eu ensuite un site qui sonna le début de l’ère du web 2.0 à grand échelle en ce qui concerne la musique aux Etats-Unis, ce fut Purevolume.com. L’ambition était simple: donner aux groupes de musique la possibilité de partager leur musique via streaming et ainsi se faire connaître. Le mp3 on connaissait déjà, la plupart des sites de labels et de groupes proposaient des extraits, mais de cette manière-là et à cette échelle c’était inédit. Les labels ont sauté sur l’occasion. C’était un moyen gratuit de se faire de la publicité et ainsi vendre des disques. Le jeune n’avait plus à aller chez le revendeur pour écouter des nouveautés, il lui suffisait de quelque clics pour écouter tout ce qu’il voulait. Comme le jeune était déjà adepte de messagerie instantanée il n’avait plus besoin d’aller chez son ami et prendre le cd avec lui (et inversement) il envoyait le lien à tous ses amis en moins de cinq secondes.

Mais bien plus loin que les notions de partage et de socialisation qui étaient présentes dans le milieu de la musique alternative, c’est la boîte de Pandore qui risque de les tuer que les labels ont ouvert.

Aujourd’hui MySpace a repris le flambeau de Purevolume. Dans l’absolu cette plate-forme est fantastique, rien que pour nous chroniqueur c’est un rassemblement d’informations disponibles aisément. Tous les labels et tous les groupes en place il y a une dizaine d’années ont investi MySpace, mais également tous les groupes locaux. Vous connaissez tous un groupe local qui aurait été destiné à jouer toute sa vie dans des fêtes de collégiens, des fêtes de village ou des kermesses pour la paroisse locale. Aujourd’hui ces groupes peuvent connaître la sensation de la célébrité grâce à MySpace qui leur amène plusieurs milliers d’auditeurs et un nombre incalculable d’amis virtuels. Le problème étant que ces groupes ont enregistré deux chansons dans un studio pour leur plaisir, les ont mises sur Internet et maintenant la question est de savoir ce qu’ils vont faire. L’industrie musicale n’ose et surtout n’a plus les moyens de miser sur des groupes soi-disant qu’ils ont plusieurs dizaines de milliers d’écoutes sur MySpace. Il ne reste plus qu’au groupe à s’autoproduire.

Voilà la recette pour savoir comment court-circuiter l’industrie établie. Une fois sorti d’un studio aux prix raisonnables et à la production plus ou moins professionnelle, un groupe peu avoir un produit de relativement bonne qualité. Ce qu’il va faire dans un premier temps c’est de le diffuser au travers de blogs bien connus dans le milieu comprenant des liens vers des sites de téléchargement direct sans avoir besoin d’un logiciel tiers. Ensuite ça sera via l’iTunes store ou d’autres sites du même genre et ainsi retirer un bénéfice et rembourser les frais de l’enregistrement.

S’il n’y avait qu’une poignée de groupe agissant de la sorte ça pourrait encore aller. Il y a deux ans le label Eyeball Records avait pris sous son aile les groupes ayant agi de la sorte tel Kiss Kiss, Purevolume avait créé One Big Spark pour assurer aux groupes une structure professionnelle. Aujourd’hui ces groupes sont trop nombreux. Ils ont en plus des moyens d’enregistrement et de modulation musicale leur permettant de tout faire depuis un ordinateur à la maison. Vous travaillez un morceau 6 mois à fond, vous l’enregistrez sur votre magnifique Imac 24” et le mettez sur MySpace en moins de deux. Si le buzz prend vous faites cinq autres morceaux et c’est parti.

Comment est-il possible de lutter face à cette industrie parallèle du disque? Il n’y absolument rien d’illégal en plus, les labels et majors ne peuvent plus lutter. De plus les nouveaux styles se créent et se défont sur Internet, comment est-il possible à des sociétés qui possèdent une chaîne de production établie et relativement longue de rivaliser face à cette nouvelle vague?

Comme si cela ne suffisait pas il faut encore ajouter que la plupart des groupes qui agissent ainsi et qui aujourd’hui doivent représenter 10% à 15% des groupes de musique alternative distribués par quel que soit le moyen (téléchargement légal, vente de disques online ou achat traditionnel), sont souvent de qualité très moyenne. Afin d’éviter les difficultés liées aux arrangements et transitions on utilise un clavier midi et un programme pour donner un son éléctro, pareil pour la voix qui souvent n’est pas tout à fait juste. Ce subterfuge plaît aux jeunes auditeurs qui n’ont connu que le son plat de leur lecteur numérique et qui arrivent à écouter un morceau sortant des hauts-parleurs de leur téléphone portable. Par contre, pour ceux connaissant le son du vinyle, voir même celui d’un cd, le subterfuge ne marche pas.

Skartnak.com


L’époque du produit fini de qualité est sur le point de définitivement disparaître. Un label ne peut pas investir dans un groupe des moyens de productions énormes pour avoir un studio de qualité, une promotion digne de ce nom et distribuer le produit gratuitement. Ils ne peuvent simplement pas s’aligner à cette mouvance qui ne concerne aujourd’hui qu’une partie du punkrock et de la poprock, mais qui s’introduit gentiment dans le screamo et le metalcore.

Il est indispensable aujourd’hui de prendre au sérieux le discours souvent passé de mode du: “Achetez les disques que vous téléchargez”. C’est vrai que dans les trente francs que coûte en moyenne un cd les trois-quarts partent dans la marge que se fait le magasin et dans les poches du labels, les royalties des artistes ne sont que cacahuètes. Mais les labels sont ceux qui permettent à vos artistes préférés ou qui furent vos artistes préférés il y a quelques années de produire des disques de qualité, tels ceux que vous appréciez et apprécierez toujours. Un question finale pour faire réfléchir ceux qui se sont reconnu dans les amateurs de ce genre de groupes: Que vous ayez été fan de Green Day, Sum 41, Offspring ou Blink 182 il y a quelques années, vous aurez toujours le vinyle ou le cd dans une boîte rangée quelque part, alors que ces groupes que vous en restera-t’il dans 10 ans, voir même l’année prochaine?

Dossier : Stinky

Ajouté le : 18.02.09

Dossier cliqué : 2833 fois

Liste des commentaires :

javier

bravo pour l'article Stinky, très bien écrit et intelligent... tu souleves d excellentes questions, j aimerai débattre avec toi de tout cela, mais pas sur le net... une fois en live !
respect

Posté le : 04.03.2009 à 09:11

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Shank

Shank

Honesty

Kroniks
Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

One Ok Rock

One Ok Rock

"35xxxv"


Date de sortie : 2015

Note : 4.5/5

Slimboy

Slimboy

"Sail On Sailor"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Darko

Darko

"Bonsai Mammoth"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Live Report
Purgatorium Europe MMXVII

Purgatorium Europe MMXVII


05.04.17

Les Docks - Lausanne

The Ninth Hour World Tour

The Ninth Hour World Tour


01.03.17

Les Docks - Lausanne

Apocalyptica

Apocalyptica


06.02.17

Théâtre du Léman - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Les demoiselles qu'on aime dans les groupes qu'on aime

Total des commentaires : 20

Life As War

Total des commentaires : 20

Promethee

Total des commentaires : 18

Archers And Arrows

Total des commentaires : 17

Pirater les pirates est autorisé

Total des commentaires : 15

Promethee

Total des commentaires : 13

Voice of Ruin

Total des commentaires : 11

Life As War

Total des commentaires : 10

Attack Vertical

Total des commentaires : 5

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Total des commentaires : 2

Best Of 2014

Total des commentaires : 2

Blown - Through Demon’s Eyes : Life & Death of an Anti-Hero

Total des commentaires : 1

Abstract Reason - Splendid Genesis

Total des commentaires : 1

Escape The Time 2015

Total des commentaires : 1

La disparition des labels alternatifs

Total des commentaires : 1

Total : 138 commentaires



Banner on Skartnak.com